En matière de migration, les intermédiaires peuvent prendre de nombreuses formes: passeurs, agents spécialisés, gatos, agences d'emploi, coyotes, saloceiros, chefs de village, enseignants, agences de voyage et membres de la famille ou réseaux sociaux plus vastes.

Ces intermédiaires déterminent les expériences et l'aboutissement du processus de migration. Cela va de l'orientation des personnes vers des destinations, des emplois et des secteurs spécifiques jusqu'à l'influence sur la manière dont elles migrent et sur leurs conditions de vie et de travail après leur arrivée.

Notre recherche porte sur les points suivants:

  • Les relations entre le recours à des intermédiaires et les inégalités liées à la migration.
  • La manière dont les migrants ont la capacité d'agir sur le recours aux intermédiaires, leur forme, leur rôle et leurs activités.
  • La façon dont les configurations des politiques (migration, marché du travail, recrutement, protection sociale) influencent les activités, le rôle, la forme et l'incidence des intermédiaires.

L’équipe

Daniel Martins de Araújo

Dr Heila Sha (Saheira Haliel)

Mohammad Rashed Alam Bhuiyan

Pierre Rigaud Dubuisson