L'aptitude des migrants à se déplacer, à travailler et à bénéficier d'une protection dépend de leur capacité à accéder aux droits, aux ressources et aux autres possibilités d'intégration sociale et politique. Il existe des mouvements actifs au sein de la société civile des pays du Sud, mais les efforts organisationnels ciblant les migrants restent rares, et les évaluations de telles initiatives le sont encore plus.

L'aptitude des migrants à se déplacer, à travailler et à bénéficier d'une protection dépend de leur capacité à accéder aux droits, aux ressources et aux autres possibilités d'intégration sociale et politique. Il existe des mouvements actifs au sein de la société civile des pays du Sud, mais les efforts organisationnels ciblant les migrants restent rares, et les évaluations de telles initiatives le sont encore plus.

Fondé sur les résultats de notre recherche, le présent thème permet d'examiner la façon dont l'accès aux ressources, aux réseaux sociaux et aux opportunités politiques joue un rôle clé dans la mobilisation des migrants dans les 12 pays. Dans chaque contexte particulier, nous travaillons avec des organisations locales et menées par des migrants pour réduire les inégalités liées à la migration.

Notre recherche porte sur les points suivants :

  • Les différentes formes de participation politique formelle et informelle, d'organisation et de résistance qui peuvent remettre en question les hypothèses sur la migration et les inégalités aux niveaux national et régional.
  • Le rôle des syndicats, des organisations internationales, des alliances transnationales et d'autres structures et mécanismes mobilisateurs.
  • La relation entre les modes d'organisation des migrants et l'établissement d'une solidarité plus large au sein des couloirs, entre ceux-ci et au-delà.

L’équipe

Professor Akosua Darkwah

Professor Mariama Awumbila